FERMER X

Evaluer ce livre

Le Nouveau Testament

Auteur: Traduction : l'Abbé Aug. CRAMPON

Nombre de pages: 326

Une personne lit ce livre | 2 personnes ont fini ce livre

Se procurer ce livre

Vitesse de lecture (
Olivierlecroisé ):

Page n°

Description:

LE NOUVEAU TESTAMENTDENOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST Illustration de couvertureÉglise de Boule d’Amont. Le Christ rappelle qu’il est l’Alpha et l’Oméga. II est entouré des quatre évangélistes. Chaque évangéliste tient une image montrant leur représentation. L’Abbé Aug. CRAMPONLENOUVEAU TESTAMENTDENOTRE-SEIGNEUR JESUS-CHRISTTRADUIT SUR LE TEXTE ORIGINALAVEC INTRODUCTION, NOTES, DIVISIONS LOGIQUES ET SOMMAIRES.Édition révisée par des Pères de la Cie de Jésusavec la collaboration de Professeurs de S. Sulpice  AVANT-PROPOS.APPROUVANT une traduction de la Sainte Bible en langue italienne, le Pape Pie VI écrivait : Au milieu du déluge de livres pernicieux qui attaquent si violemment la religion et perdent tant d’âmes, c’est une pensée juste et salutaire d’exhorter instamment les fidèles à la lecture des Saintes Lettres. En effet c’est là une source féconde qui doit être ouverte à tous, pour y puiser la pureté de la doctrine et la sainteté des mœurs, et pour se préserver des erreurs si universellement répandues de nos jours. »Cette » pensée juste et salutaire » nous inspirait naguère la publication de notre » Sainte Bible traduite en français sur les textes originaux 1 » sui­vie bientôt après d’une édition manuelle de ce travail, contenant le seul texte français avec un choix de notes. Nous obéissions au désir de rendre ainsi les textes originaux de l’Ancien Testament et du Nouveau acces-s hies au plus grand nombre, à tous ceux qui lisant assez péniblement le grec, n’ont pas eu les loisirs ou le goût d’apprendre l’hébreu et le chaldéen.C’est sous la même inspiration, et en vue d’ouvrir plus largement encore aux lecteurs de toute catégorie » la source féconde des Saintes Lettres « , que nous éditons aujourd’hui en un volume distinct• le texte français des seuls livres du Nouveau Testament. L’Ancien Testament ne peut être bien compris dans toutes ses parties sans la préparation que donnent des études spéciales que tous n’ont pas le temps ni la facilité de faire : il n’a pas d’ailleurs pour des chrétiens la même utilité immédiate que le Nouveau. Au contraire tous trouveront profit à lire et à méditer les Évangiles et les Actes, les Épîtres des Apôtres, et même l’Apocalypse de S. Jean.Faite avec un cœur droit et une humble docilité, la lecture assidue de ces écrits, de tout temps encouragée par l’Église et en usage parmi les fidèles, n’offre pas seulement à la piété du chrétien un aliment solide; elle est aussi le complément, en quelque sorte nécessaire, de son instruction religieuse et l’un des meilleurs remparts de sa foi. » Ce qui fait le danger de la critique rationaliste, écrivait Mgr d’Hulst, c’est moins la valeur des objections que la faiblesse de la foi chez ceux qui en subissent l’influence.1 La Sainte Bible traduite en français sur les textes originaux, avec Introductions, notes et la Vulgate latine en regard par Aug. Crampon, 7 vol. Tournai, 1894-1904.On est vite ébranlé quand on ne croit guère, quand la croyance est à la surface de l’âme, quand elle n’est qu’un reste d’habitude relégué depuis l’enfance dans les régions inexplorées de la conscience… Tout autre serait la force de résistance d’un esprit familiarisé de bonne heure avec les Saintes Lettres et habitué à respirer l’atmosphère de foi qui se dégage du texte sacré. Pour celai-là toucher à la Bible, c’est l’atteindre au cœur !… Quand on en est là, on lutte avant de se rendre ; et comme la cause est bonne, on ne se rend pas, on remporte la victoire 1 ! »Dans cette édition française du Nouveau Testament, c’est directement sur le texte grec que l’on a traduit les livres inspirés ; toutefois, pour ne rien lais­ser désirer au lecteur, on a signalé au bas des pages les principales leçons divergentes de la Vulgate latine. Les notes, extraites pour la plupart du commentaire de la grande Édition, se bornent aux renseignements les plus indispensables. Complétées par l’analyse continue, véritable commentaire qui court à travers le texte, elles ont paru suffire. Pour une étude plus approfondie, on croit pouvoir renvoyer le lecteur à l’ouvrage signalé plus haut, et à d’autres œuvres analogues.Puisse notre modeste travail contribuer à rendre à la Bible, du moins à l’Évangile et aux autres écrits inspirés du Nouveau Testament, leur antique place au foyer de toute famille chrétienne, l’honneur du premier rang dans toute bibliothèque sérieuse. Puisse-t-il réveiller l’attention d’une génération trop distraite par les choses qui passent et la ramener à la source divine de la vie et du salut !1 La question biblique, dans le Correspondant. 25 janv. 1893.

Se procurer ce livre


Avis des lecteurs:

Connectez-vous pour laisser un avis.


Aucun avis pour le moment.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus...